Comment préparer un sol fertile

Facebook
Pinterest
Telegram

Comment tu vas préparer un sol fertile? Là est la grande question. Tout d’abord, cela dépend du type de sol de départ et de sa qualité. Ensuite, tu pourras l’améliorer pour que tes chers légumes y trouvent force et nutriments.

Parcourir...

Le sol de départ

Nous allons parler ici de culture en pleine terre et non en bac, en bute ou en lasagne.

Pour résumer il y a 4 types de sols : 

Il est généralement de couleur claire quand il est sec et se fonce gorgé d’eau. C’est un sol lourd et peu drainant qui retient l’eau (lorsqu’ils est humide c’est de la boue et sec il est dur comme du béton)

Il est de couleur marron/jaune, léger et sec  (très drainant, il ne retient pas l’eau et s’effrite facilement)

Il est de couleur marron foncé, riche et fertile mais souvent acide (stocke beaucoup d’eau et est difficile à travailler étant sec car très dur)

C’est un sol très clair, presque blanc, sec et filtrant (difficile à travailler étant humide)

Teste ton sol:

Test 1: Frotte le sol sec entre le pouce et les doigts. Si il contient du sable il sera granuleux au toucher. Si il ressemble à de la farine, il sera limoneux. La terre calcaire est très légère et caillouteuse. Et enfin si il est lisse, il est argileux.

Attention cependant la quantité d’argile est variable d’un sol à l’autre. Mais cela te donnera déjà une bonne piste.

Test 2: Prend une poignée de ton sol et humidifie la pour former une pâte.

Si elle a du mal à former un boudin, alors le sol est sableux.

Si au contraire elle forme un boudin, essaye de coller les 2 extrémités pour former un cercle.

  • Si le boudin se casse, le sol est à tendance limoneuse.
  • Si tu as formé un beau cercle, alors le sol est plutôt argileux.

Test 3: Il te permettra de déterminer le % des éléments qui composent ton sol.

Rempli un pot transparent au 3/4 avec ton sol (tamisé). Complète avec de l’eau claire, secoue bien et laisse reposer. Plusieurs couches apparaîtront avec le temps. Le sable formera la couche du bas, puis viendront les limons et enfin les argiles au dessus. Détermine les % de chaque éléments et reportent les sur le triangle ci-dessous (Wikipédia). Tu auras la nature de ton sol!

Bocal rempli de la terre qui a décantée
Ceci est le triangle de structure du sol

Tous les légumes ne s’épanouissent pas de la même façon dans chaque type de sol. Certains préfèrent un sol acide ou limoneux et d’autres un sol plutôt sableux, calcaire ou argileux. 

Maintenant à toi de choisir : 

  • soit tu sélectionnes tes légumes en fonction de ton sol,
  • soit tu apportes de la matière pour généraliser tes cultures.

Améliore ton sol

Tout d’abord, ne martyrise pas ton sol! Il y a de la vie en lui et tes légumes en ont besoin. Bannis le coup de bêche qui retourne 20 cm et fait mourir toute vie présente. Privilégie la grelinette!

Pour préparer un sol fertile, commence par l’aérer sans le retourner puis désherbe grossièrement.

 

Ensuite tu peux faire un apport en fonction du type de ton sol.

Tu as un sol :

Sableux

Il te faudra l’enrichir en matière organique et en azote. Un compost fait de tes épluchures et restes de cuisine sera très bien pour l’ajout organique. Ta tonte de gazon ou un compost végétale se chargeront de l’apport en azote. 

Argileux

Il va falloir décompacter au maximum à la grelinette. Ajoute de la matière organique (fumier), un peu de sable et du compost (organique). Tu peux compléter avec du terreau. Enfouis le tout avec la grelinette. Tu devras aussi faire un apport de matières organiques à plusieurs reprises au cours de la saison pour enrichir le sol et favoriser l’apparition des vers de terre qui aéreront ce dernier.

Calcaire

Fait un apport conséquent de compost demi-mûr, de fumier et de terreau. Il faut amener un maximum de bactérie pour créer un bon humus à la surface. Tu peux également apporter un peu d’argile pour renforcer la cohésion entre l’humus et le calcaire

Limoneux ou humifère

Tu as de la chance, c’est le plus facile pour obtenir un sol fertile. Ton sol est déjà très riche mais un peu acide. Tu peux faire un apport de matière carbonée (bois en décomposition, paille, feuilles ramassées l’hiver) et d’un peu de chaux si besoin pour neutraliser l’acidité. 

Ton sol est prêt mais il va falloir le nourrir et le conserver. Donc il ne faut pas le laisser à nu! Et pour cela tu peux soit semer un engrais vert, soit venir mettre un bon paillage.

L’engrais vert va couvrir le sol, limiter la repousse des mauvaises herbes, ses racines vont venir améliorer la structure de ce dernier et quand tu le fauchera, il l’enrichira!

C’est vraiment un super allié pour aérer les sols qui se gorgent d’eau en hiver car les racines des engrais verts, quand tu va venir faucher tout ça, vont pourrir et l’espace qu’elles occupaient vont créer des « petites poches d’air ». Du coup ton sol ne sera pas un gros bloc sec dès que l’été sera là!

Si tu veux parfaire la chose, passe quand même un coup de grelinette après. Ca sera  plus facile et ça enfouira l’engrais vert pour qu’il se décompose à l’interieur!

Le paillage, un + pour un sol fertile

Les plus

  • Conserve la fraîcheur du sol
  • Diminue la fréquence des arrosages
  • Empêche les mauvaises herbes de pousser
  • Sert de refuge aux insectes utiles
  • Améliore la structure du sol fertile
  • Améliore la croissance et la santé de vos légumes
  • Favorise la vie microbienne
  • Protège des aléas climatiques
  • Et il conserve tes légumes propres!

Les moins

  • Étouffe tes plants si il est trop près du collet
  • Abrite les limaces
  • Il peut apporter des produits chimiques en fonction de sa provenance.
  • Attire les indésirables du potager
  • Peut trop enrichir ton sol si mal dosé
  • Te demandera un peu plus de travail à la plantation

Si tu choisi l’option « avec », privilégie un paillage organique. Il nourrira ton sol pendant toute la saison!

Par exemple:

   – Le foin (carbone/azote)

   – La tonte de gazon (azote)

   – Les feuilles mortes (carbone)

   – La paille de céréales (carbone++)

  

ATTENTION!

Évite les aiguilles ou les écorces de pin (acides), ainsi que les feuilles d'arbustes persistants qui se dégradent très TRES lentement.

Le sol fertile de mon potager

Dans mon potager j’ai une terre humifère donc riche en humus mais mon potager est aux abords d’une forêt de pins donc un peu trop acide pour un sol fertile. 

Pour la préparation: 

Un passage de grelinette si besoin en mars pour aérer le sol, j’enlève le chien dent et réalise un faux semis si le temps est doux (arrosage en pluie pour faire germer les graines présentes).

Je désherbe les graines germées, je fais un apport de tonte fraîche (10 cm) que je mélange aux 20 premiers centimètres, j’égalise légèrement au râteau et j’ajoute un paillage au foin bio. (20/25cm).

La tonte va se décomposer très vite par rapport au foin.

Pendant las saison d’été je ne touche pas au sol, je le laisse vivre.

Une fois les dernières récoltes terminées, je hache le reste des plants et le pose au sol.

Ensuite à l’automne je viens recouvrir de feuilles mortes assez régulièrement (mon sol a besoin de + de carbone).

Regarde la vidéo tu verras!

Pour résumer

Ton sol est très important, et il est primordial de ne pas le laisser à nu. Plus il est riche, fertile et vivant, plus tes légumes en profiterons! Si tu suis les conseils que je t’ai donné pour préparer ton sol fertile, et que tu en prends bien soin

…A toi la profusion de légumes!!!

Si tu débutes, passe voir l’article 10 conseils pour débuter ton potager. Il est complémentaire de celui-là et je pense qu’il peux t’aider.

Pinterest
Facebook
Email

Tu vas aimer:

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus de la chaine:

Partage la page à tes amis:

Facebook
WhatsApp
Pinterest
Telegram
Twitter
Email

Articles populaires: